Thursday, December 17, 2009

Flies and Bees - Advice from Elder Paisios


Father Paisios provides us with wise advice about negative thinking using an example of flies and bees.  As usual he is most insightful.

"I know from experience that in this life people are divided in two categories.  A third category does not exist; people either belong to one of the other.  The first one resembles the fly.  The main characteristic of the fly is that it is attracted by dirt.  For example, when a fly is found in a garden full of flowers with beautiful fragrances, it will ignore them and will go sit on top of some dirt found on the ground.  It will start messing around with it and feel comfortable with the bad smell.  If the fly could talk, and you asked it it show you a rose in the garden, it would answer: "I don't even know what a rose looks like.  I only know where to find garbage, toilets, and dirt."  there are some people who resemble the fly.  People belonging to this category have learned to think negatively, and always look for the bad things in life, ignoring and refusing the presence of good.


The other category is like the bee whose main characteristic is to always look for something sweet and nice to sit on.  When a bee is found in a room full of dirt and there is a small piece of sweet in a corner, it will ignore the dirt and will go to sit on top of the sweet.  Now, if we ask the bee to show us where the garbage is, it will answer: "I don't know.  I can only tell you where to find flowers, sweets, honey and sugar; it only knows the good things in life and is ignorant of all evil."  This is the second category of people who have a positive way of thinking, and see only the good side of things.  They always try to cover up the evil in order to protect their fellow men; on the contrary, people in the first category try to expose the evil and bring it to the surface.


When someone comes to me and starts accusing other people, and puts me in a difficult situation, I tell him the above example.  Then, I ask him to decide to which category he wishes to belong, so he may find people of the same kind to socialize with."

From Elder Paisios on the Holy Mountain by PriestMonk Christodoulos, p.43-44

2 comments:

  1. I will publish the translation into French of this post of yours (with your brief introduction) on my blog on Monday November 29, 2010.

    http://orthodoxologie.blogspot.com/

    In Christ,

    subdeacon Claude ( Lopez-Ginisty)

    Les mouches et les abeilles/ Conseil du Père Païssios

    Le Père Païssios nous donne un sage conseil à propos des pensées négatives, en utilisant l'exemple des mouches et des abeilles. Comme d'habitude, il est plein de discernement.

    "Je sais par expérience, que dans cette vie, les gens sont séparés en deux catégories. Une troisième catégorie n'existe pas: les gens appartiennent soit à l'une, soit à l'autre.

    La première catégorie ressemble à la mouche. La principale caractéristique de la mouche, c'est qu'elle est attirée tout ce qui est sale. Par exemple, lorsqu'une mouche vole dans un jardin plein de fleurs aux bonnes fragrances, elles les ignorera et ira se poser au sommet d'une saleté trouvée sur le sol. Elle commencera à s'y agiter et se sentira bien dans la puanteur. Si la mouche pouvait parler, et que vous lui demandiez de vous montrer une rose du jardin, elle vous répondrait: "je ne sais même pas à quoi ressemble une rose. Je sais seulement comment trouver des ordures, des toilettes et de la saleté. Il y a des gens qui ressemblent à la mouche. Les gens qui appartiennent à cette catégorie, ont appris à penser négativement, et recherchent toujours les mauvaises choses de la vie, ignorant et refusant la présence du bien.

    L'autre catégorie de personnes est comme l'abeille dont la particularité principale est qu'elle cherche toujours quelque chose de doux et de beau pour se poser. Quand une abeille se trouve dans une pièce pleine de saleté et qu'il y a un petit morceau de loukoum dans un coin, elle ignore la saleté et elle va se poser sur le loukoum. Maintenant si nous demandons à l'abeille de nous montrer où est l'ordure, elle répondra: "Je ne sais pas. Je peux seulement vous dire où trouver des fleurs, des loukoums, du miel et du sucre." Elle ne connait que les bonnes choses de la vie et ignore tout mal. C'est là la seconde catégorie de gens, ils ont une manière de penser positive, et ne voient que le bon côté des choses. Ils essaient toujours de cacher le mal, afin de protéger leur prochain; au contraire, les gens de la première catégorie essaient d'exposer le mal et de l'amener à la surface.

    Quand quelqu'un vient vers moi et commence à accuser les autres, et me met dans une situation difficile, je lui dis l'exemple précédent. Puis je lui demande de décider à quelle catégorie il veut appartenir, afin qu'il puisse trouver des gens de même esprit pour les fréquenter.

    Version française Claude Lopez-Ginisty
    d'après
    Priest-Monk Christodoulos
    Elder Paisios of the Holy Mountain
    p.43-44
    cité par
    ORTHODOX WAY OF LIFE
    WALKING THE PATH TO THEOSIS

    ReplyDelete
  2. Maybe that is why the bees have the gift of communication!
    Maybe that is why they have the gift of the stinger, to ward off all evil!
    Glory be to God!

    ReplyDelete